Poblet
Distance de L’Hospitalet de l’Infant : 75 km
Type d'activité : culturelle, tourisme
Temps requis : demi-journée
 
Poblet
 
Située au pied des montagnes de Prades, l’abbaye royale de Santa Maria de Poblet a été fondée en 1151 par les moines Cisterciens de France sur les terres conquises aux Arabes. Ce monastère a été le premier des trois monastères connus comme le « Triangle Cistercien », et dont la construction a contribué à consolider le pouvoir de cet ordre monastique en Catalogne au XIème siècle. Les deux autres édifices se trouvent à Vallbona de les Monges et à Santes Creus. Le monastère de Poblet est inscrit au Patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO depuis 1991.
 
Santa María de Poblet est l'une des abbayes cisterciennes les plus importantes et complètes qui existent en Europe. Elle présente un mélange unique de formes architecturales généralement réservées à des applications distinctes. Au cours de son histoire, elle a été l'une des plus grandes et des plus complètes abbayes cisterciennes, mais elle a aussi servi de complexe militaire immense, de palais royal, de résidence et de Panthéon.

Il s'agit d'une réalisation artistique unique et l'une des expressions les plus parfaites du style cistercien au cours des XIIème, XIIIème et XIVème siècles. L'abbaye possède des chefs-d'œuvre de chaque période, comme le grand retable en albâtre de Damian Forment (1529).
Au nord de l'église, disposés de manière habituelle, se trouvent les bâtiments monastiques notamment le grand cloître, avec sa fontaine, la salle capitulaire, le dortoir des moines, le parloir et son annexe, le cloître fermé, la bibliothèque, le chauffoir, le réfectoire et les cuisines. Les constructions accessibles aux frères convers se trouvent à l'ouest et l'infirmerie, au nord. Le monastère dispose également de bâtiments privés – la guérite et la maison pour les invités à l'ouest, la résidence de l'abbé au sud, les logements du prieur au nord – et de bâtiments réservés au travail – le four au nord-ouest, un moulin à huile au sud. L'organisation spatiale des zones communes pour les habitants est réalisée sur un modèle clair comme un manuel, et même l'espace réservé aux morts semble être dessinée dans un même esprit, à savoir un cimetière pour les moines, un autre pour les frères convers, et un dernier pour les laïcs.

Poblet est aussi une forteresse, impressionnante par sa taille massive. Situé à mi-chemin entre Tarragone et Lérida, au pied de la Sierra de Montsant, l'ancien monastère cistercien fondé en 1150 par les moines de Fontfroide a été transformé en fief par Pierre IV le Cérémonieux, roi d'Aragon (1336-1387) pendant la guerre de Castille. C'est lui qui a fait ériger les murs intérieurs, excellent exemple de l'architecture militaire du XIVème siècle : remparts crénelés avec des murs de 2 mètres d'épaisseur, et passerelles, renforcées de hautes tours de forme carrée ou polygonale.

Poblet est, enfin, une résidence royale, directement associée à l'histoire des maisons de Barcelone, d'Aragon et de Castille. Le monastère a été fondé par Raimond Bérenger IV (1113 -1162), le saint comte de Barcelone, pour coloniser les terres reconquises. Plus tard, il fut considéré comme un monument symbolique de la dynastie. Peu après 1349 Pierre IV décida de faire plus que fortifier Poblet : dans l'église abbatiale, Jaime Cascalls et Jorge de Deu, maîtres d'œuvres royales, ont réalisé un lieu de sépulture somptueux pour la dynastie, en utilisant un principe complètement nouveau : deux énormes sarcophages reposant sur des arches surbaissées, offrant ainsi une communication entre le chœur et le déambulatoire. Les sarcophages ont servi de sépultures aux rois de plusieurs maisons de la Catalogne et d'Aragon, identifiés par leurs gisants : Alphonse II le Chaste, Jean Ier et Jean II au sud, côté épître, Jacques Ier le Conquérant, Pierre IV et de Ferdinand I au nord de l'Evangile. Plusieurs reines sont enterrées aux côtés de leurs époux. Le panthéon royal s'étend à travers les bras du transept avec des sépultures individuelles. Au cours de son histoire, Poblet fut non seulement la nécropole, mais aussi la maison des rois. En 1397, Martin Ier commande à l’architecte Arnau Bagues de transformer les anciennes constructions des frères laïcs en palais. Le projet ne fut jamais achevé, mais les chambres royales, sur le côté Est, ont été réservées plus tard aux visiteurs royaux.

L'histoire de l'Espagne peut être retracée dans les ajouts apportés à Poblet. Le roi d'Aragon Alphonse IV le Magnanime a ordonné la consruction de la chapelle Saint-Georges en 1452 pour commémorer sa victoire à Naples en 1442. Le Golden Gate a été complété à l'occasion d'une visite des Rois Catholiques et restauré lors de la visite de Philippe II. La valeur symbolique de Poblet dans le patrimoine culturel de l'Espagne a été plus récemment marquée par la visite  en 1926 d'Alphonse XIII au monastère désaffecté, et par le retour de ses cendres au Panthéon Royal en 1952.  
 
Durant le règne d'Isabelle II d'Espagne (1830 -1904), le monastère, qui avait déjà subi des dommages pendant la Première Guerre carliste en 1833, a été fermé en raison des confiscations ecclésiastiques de Mendizábal en 1835. La sécularisation et les actes de confiscations connus comme Desamortisación ont mené  la vie monastique à sa fin. Le 24 Juillet de la même année le monastère a été pillé par des représentants du gouvernement du Mendizabal et les foules indisciplinées. Lors de ces événements, tous les tableaux et les meubles ont été enlevés et dispersés, et certaines zones du monastère ont été détruites par le feu.

Dans les années qui ont suivi Poblet est tombé en ruine. Les tombeaux des souverains du royaume d'Aragon ont été profanés et les restes ont été transférés et conservés pendant un certain temps dans la cathédrale de Tarragone. Enfin, le monastère a été refondé en 1940 par des moines italiens du même ordre et la reconstruction et la réparation ont pu commmencer. Près de l'entrée de l'église un édifice a été maintenu en état de ruine comme un rappel de sa destruction passée.
Pour plus d’informations : http://www.poblet.cat/index.php?MTg3&&